Le Dropshipping en France

Maintenant que vous avez découvert le dropshipping, vous vous posé maintenant la question si vous devez vendre en France ou à l’étranger? Cette question est, en effet légitime, car je me la suis personnellement poser à mes débuts.

Il faut savoir que mes premières boutiques se trouvaient essentiellement sur le marché anglophone. Néanmoins, j’ai vite changé de stratégie pour me focaliser sur le marché français. Pourquoi j’ai pris cette décision ? C’est ce que nous allons voir ci-dessous.

dropshipping france

Une opportunité en France ?

 
La première question à se poser, c’est de savoir si le dropshipping est vraiment une opportunité en France encore de nos jours.

Je vais vous répondre simplement puis je vais détailler ma réponse, si vous souhaitez lancer un business sur Internet le dropshipping est certainement un des meilleurs Business voir le meilleur à mes yeux.

Malgré tout ce qu’on peut entendre sur Internet comme quoi le dropshipping est mort je peux vous assurer que c’est faux. Généralement les personnes qui tiennent ce genre de propos n’ont tout simplement pas eu de succès, il est en effet plus facile de jeter la faute sur le marché que de voir où est-ce qu’on s’est trompé.

Il est important de savoir que les achats de produits sur Internet sont en constante évolution depuis plus de 10 ans. Cela se traduit donc une hausse de la consommation sur le web, mais également une opportunité pour plusieurs milliers de nouveaux entrepreneurs. 

La chose à savoir ce que vous n’avez pas besoin d’avoir plusieurs dizaines de milliers de clients pour obtenir votre indépendance financière.

L’objectif est donc de viser un petit segment du marché sur Internet. Avec l’e-commerce vous êtes déjà dans une sous-partie du marché énorme qu’est Internet.

D’autant plus, ces dernières années plusieurs fonctionnalités pour aider les e-commerçants ont vu le jour, à la différence des premiers entrepreneurs sur Shopify nous avons donc plus de ressources, plus de solution clé-en-main pour régler nos soucis au quotidien. 

Il est donc pour moi une grosse erreur d’estimer que le dropshipping n’est plus une opportunité en or pour toute personne voulant se lancer sur les business en ligne.

L’évolution exponentielle de la demande sur Internet, les nouvelles applications permettant l’exécution de plusieurs tâche et l’information grandissante facilite donc l’entrée de nouvelles boutiques dans l’e-commerces.

Peut-on vraiment se faire de l’argent en faisant du dropshipping en france? 

Maintenant la question, c’est de savoir si le marché français est un bon marché dans l’e-commerce.

Principalement, il est important de savoir qu’il n’y a pas vraiment de marché qui est au-dessus des autres à proprement parler. Bien sûr certains sont plus apte aux achats sur Internet. C’est le cas des pays du Nord (Amérique, Europe, une partie de l’Asie). 

En effet les pays africains, sud-américain et plusieurs pays d’Asie ne son pas assez « développé » dans le sens où les services de livraison, de sécurité de paiement sur Internet ou tout simplement le pouvoir d’achat de leur ménage n’est pas assez élevé. 

Ensuite, sachez qu’il y a toujours des différences sur chaque marché. Par exemple en France, il est très compliqué d’avoir un placement de produit avec un influenceur à « succès » pour un débutant. Il faut savoir qu’en France quelques scandales sur le dropshipping ont éclatés au fil des 2 dernières années. 

De ce fait les agences qui gèrent les partenariats avec les influenceurs sont beaucoup plus stricte. Généralement, elles demandent un produit qui est brandé (une marque qui vend ses propres produits).
En Allemagne par exemple, environ 70 % des consommateurs sur le web payent via Paypal. D’où l’importance d’installer Paypal sur votre boutique. En France 2019-2020, 20-30 % des consommateurs règlent leurs montants sur Paypal.

Si vous souhaitez vous lancer sur le marché français vous pouvez en effet réaliser de gros chiffres d’affaire, comme quasiment tous les autres. Bien sûr, il faut que vous ayez ça en tête vous devez vous adapter à votre clientèle et à votre marché cible. C’est donc la clé de la réussite si vous vous lancez en Allemagne, en Italie ou en Espagne par exemple. Vous devriez donc analyser votre marché.

Personnellement, je recommande de se lancer sur le marché Français tout simplement, car vous parlez la langue et que si vous êtes résident français vous devez sûrement connaître les habitudes des Français, ce que nous mangeons, les séries TV que nous regardions et ainsi de suite.

Combien gagne t’on réellement en dropshipping ? 

Enfin sur cette dernière partie nous allons parler de ce que gagne à proprement parler les Dropshipper.

Il faut savoir que ce pourcentage dépend de plusieurs facteurs, le produit, les coûts publicitaires où le coût de la promotion, les frais de transaction et bien plus. Nous allons énumérer les différents coûts et frais qui rentre en compte dans une boutique Shopify.

  • Le coût du produit : la marge correspond à la différence entre le coût du produit, c’est-à-dire le prix auquel vous l’achetez auprès de votre fournisseur et le prix de vente présent sur votre site web. Généralement, je conseille de mettre un prix de vente 2,5 à 3 fois supérieur à son coût. Tout simplement pour pouvoir payer les autres dépenses et frais.
  • Les coûts publicitaires : si vous souhaitez passer par des plateformes payantes comme Google adwords, Facebook ads où par des placements de produit sur Instagram. Vous allez donc devoir payer pour ces services, généralement, ce sont les coûts les plus importants.
  • Le prix des applications : pour avoir une boutique qui convertit vous allez sûrement avoir besoin d’extension payante que ce soit une application pour les upsells (vente additionnelle), les applications pour les avis clients, ou encore des applications d’e-mail marketing.
  •  Abonnement Shopify : il s’agit du prix que vous payez chaque mois à Shopify, sachez également que Shopify possède une commission de 1 % à 2 % sur votre chiffre d’affaire en fonction de votre abonnement.
  • Frais Paypal et Stripe : notamment, sachez que vous processeur de paiement vous facture une certaine commission sur votre chiffre d’affaires. Donc plus votre chiffre d’affaire est important plus les frais le seront également.
  • Statut juridique : en fonction de votre statut actuel, vous aurez un certain pourcentage à payer.

En général, une bonne marge correspond à 30-40% de bénéfice sur un chiffre d’affaire, prenez en compte que plus le chiffre d’affaire est important moins la marge sera importante. 

Car plus vous allez vendre en quantité plus vous aurez des charges à payer et donc logiquement votre marge se réduira, mais vous gagnerez plus d’argent. 40 % de 10 000 € ( 4 000 € de bénéfice) correspond à un bénéfice moindre que 20 % de marge sur 100 000 € (20 000 € de bénéfice).